jeudi 27 mars 2008

Les blogs de filles, la société de consommation et moi

Ce soir, un petit billet rédigé rapidement mais sincérement.

En l'espace de quelques mois, je suis devenue accro aux blogs : tout a commencé quand DimSum (mon sage frère vénéré) m'a parlé d'Alix en octobre dernier. Certes, je lisais de temps en temps d'autres blogs, plus connus et généralistes, mais celui d'Alix a été un véritable coup de coeur.

Petit à petit, en explorant les liens dans les commentaires ou dans les blog rolls, j'en ai découvert d'autres, et depuis, il ne se passe pas une journée sans que je n'aille faire un tour sur mes blogs préférés, mon portable bien calé sur les genoux. J'affectionne particulièrement les blogs dits de filles, qui parlent de mode, de beauté, mais aussi de la vie au quotidien, tout simplement parce que je suis une fille et que tout ceci me parle.

Il n'empêche...j'adore vraiment lire tous ces billets sur les fringues, les dernières trouvailles et autres bons plans mais ma tête tourne parfois ...

Je passe ma vie à faire du shopping ou à penser à mes prochains achats, et j'aime tous ces blogs car ils sont inscrits dans mon univers mais je me dis que parfois, tout ceci est un peu trop pour moi.

Comment les filles font-elles pour s'acheter autant de vêtements (même si ce sont de "petites" pièces de chez H&M ou Zara) ? Comment ne pas avoir le tournis devant des photos de sacs, des chaussures ou des robes représentants des quarts, des moitiés voire des mois entiers de SMIC ?

Je pense ne pas être une personne trop influençable mais cependant, devant toute cette consommation, j'avoue que je perds parfois mes moyens et que moi aussi, je veux. Quitte à dépenser des sommes d'argent inconsidérables sans réfléchir, que ce soit d'un coup ou petit à petit.

Je me demande ainsi parfois si les blogs ne sont pas les nouveaux étendards de la société de consommation. Parfois, je n'ai plus l'impression de lire un support d'expression personnelle, mais plutôt une publicité interactive inconsciente et involontaire (je ne parle pas ici des marques qui se servent des blogs comme media).

Nous vivons dans cette société, nous devons l'accepter, et je l'accepte volontiers, mais parfois, je dois avouer que cela m'effraie un peu. Je m'effraie un peu. Je l'avoue, la consommation à grande vitesse m'attire et me fait peur à la fois. Elle m'attire, car moi aussi, j'aimerais avoir plein de belles choses, mais elle me fait peur car je la trouve froide et éloignée des valeurs fondamentales de base. La société de consommation est basée sur le désir, elle crée de l'envie mais peut aussi engendrer de la frustration et d'autres sentiments négatifs mauvais pour l'être humain. Elle crée et met en exergue les inégalités.

Mais je me rassure rapidement en lisant mes blogs préférés, qui sont dans ma blog roll à moi. Ces blogs sont de véritables bulles d'expression. J'adore ces filles qui placent leurs belles pièces dans leur univers artistiques, car elles me font découvrir d'autres horizons. J'adore ces filles qui racontent leurs vies au quotidien, car elles me révèlent plein de facettes de la nature humaine. J'adore ces filles qui, tout en restant des bêtes de mode, jouent avec et font leurs achats chez Maje comme chez Monop'. J'adore ces filles qui sont expertes et exigentes dans le domaine de la mode, et qui traitent cette dernière comme un véritable art, qu'elle est d'ailleurs indiscutablement.

Attention, je ne jette pas la pierre aux autres : certaines me diront qu'il faut les lire au second degré, d'autres que leur blog est un expiatoire ou un simple aspect de leur personnalité et qu'il ne faudrait pas croire que l'arbre cache la forêt et puis quelques unes me diront qu'elles ne voient pas où est le mal à se faire du bien, et je leur dirai qu'elles ont raison ! Moi même j'ai succombé récemment et j'ai adoré ça ! Et puis je me dis aussi qu'un blog se lit ... ou pas, rien ne me force à aller le voir, il ne s'impose pas à moi.

Je serai plus légère demain, promis !

4 commentaires:

Elmo a dit…

oui je suis d'accord avec toi, ça fait peur de s'intéresser à autant de choses futiles, de claquer son fric pour des conneries pareilles dont tout le monde se doute des conditions douteuses (et humainement et écologiquement) dans lesquelles elles ont été fabriquées, de voir des filles passer leur vie à se photographier de haut en bas... mais en même temps c'est comme si plus on assistait à ce phénomène, plus l'envie de le toucher du bout des doigts devenait irrépressible! ah frustration frustration! la spirale infernale de la société de consommation... dont nous sommes de purs produits!

Cookie Monster a dit…

@ elmo : je serais moins radicale que toi, car moi j'adore toutes ces futilités. Mais avec le recul, je me rends compte que sans forcément nous en rendre compte, nous faisons l'apologie de la société de consommation en achetant plus, plus cher et plus souvent, et qu'il y a une émulation (féminine et sympa je l'avoue) qui peut se transformer en frustration.
Et c'est là que le bât blesse, d'autant plus que finalement, la majorité des gens en France, sans parler du reste du monde, ne peut se permettre tout ça

Elmo a dit…

je ne dis pas que je n'apprécie ces futilités... mais j'avoue que des fois, ben j'ai honte... d'autant que les envies irrépressibles de posséder qui peuvent m'assaillir aujourd'hui, bah je les avais pas hier... le passage du côté obscur de la force!

LA MODE VERSION LYLY a dit…

salut les filles si vous voulais parler de mode tranquillement je connais un forum sympa je vous donne l'adresse parlez-en à vos copine
http://sweet.avenue.xooit.fr/ on vous attends